Matala

Matala

J’ai décidé de rester quelques jours près de Matala.

Cette zone conserve tout l’ambiance hippie des années 60, et je suis presque tentée d’aller chercher des fleurs pour mettre sur mes cheveux. L’ambiance générale semble être capturée dans une phrase peinté sur un mur ‘aujourd’hui, c’est la vie, demain ne vient jamais’.

Ce qui m’a amené ici, pourtant, n’est pas un intérêt à visiter les vieux repaires de Bob Dylan, Joni Mitchell et Cat Stevens, autant que j’aime leur musique pour une matinée de samedi avec rien à faire. Ce qui m’a attiré à Matala est mon intérêt pour les grottes qui parsèment les falaises. Vous pouvez vous promener et les explorer, ce qui m’a vraiment plu.

J’ai mentionné falaises parsemées de grottes dans d’autres posts. Ces falaises, quand même, sont spéciaux parce qu’ils semblent avoir attiré des habitants depuis des temps immémoriaux. Ils semblent avoir été habités au néolithique. Les romains ont éventuellement les utilisé comme abri (comme il est suggéré par des lits sculptés, fenêtres et vérandas), les premiers chrétiens les ont utilisés comme lieux de culte et aussi comme des tombeaux. L’une des grottes, en fait, est appelé «Brutospeliana». Il est dit que Brutus, le général romain, y est resté.

De nos jours, le service archéologique protège les grottes, et ils sont clôturées pendant la nuit. Les hippies des années 60 sont venus vivre dans les cavernes, et c’était l’Église orthodoxe qui est décidé de les expulser avec l’aide de la police pour proteger le patrimoine historique. Je n’aurais pas été tenté de passer la nuit dans les cavernes, mais j’était bien contente de me mettre à l’abri de la chaleur lors de la visite. Errant dans les grottes, j’étais fascinée. Les vues (à la fois des grottes et de la mer et le port) sont superbes. Les sculptures et gravures dans le rocher sont très intéressants, certains cavernes ont des niches sculptées qui, vus de loin, ressemblent à des yeux.

Si vous êtes fan de l’escalade, les falaises de la région sont adaptés à la pratique du sport. Je n’ai pas fait de l’escalade, moi, mais j’ai utilisé le temps pour faire de la randonnée pour aller aux environs de Red Beach, ce qui était beau et calme. Il n’y avait pas beaucoup de gens là-bas. Matala, par contre, était très occupé.

La beauté de cette région fait l’objet de quelques histoires. Un ancien mythe dit que Zeus est tombé amoureux d’une belle princesse phénicienne, Europa. Il s’est transformé en taureau blanc et s’est confondu avec des troupeaux du roi. La princesse était en quelque sorte attiré par le taureau, et decide de le monter. Elle s’est soudainement trouvée étant porté par ce taureau céleste à Matala, où Zeus l’a séduite. Europa est alors devenue la première reine de Crète.

Dans les prochains jours, je vais avoir un festin archéologique: je vais visiter la Gortyne romaine, les palais minoens de Phaistos et Agia Triada. Je suis vraiment impatient de ces visites!

Pour profiter au maximum de votre temps en Crète et éviter vous soucier par le transport et l’hébergement, contactez les experts Karma Travel et laissez-les prendre soin de vos réservations. Ils sont excellents!

Publicités

Frangokastello

Frangokastello, Crete, Greece

 

J’ai fait une excursion d’une journée à Frangokastello, attiré par ses légendes et sa plage de sable.

La forteresse fut construite par les Vénitiens en 1204, peu après la quatrième croisade et la division des territoires ayant appartenu à l’Empire byzantin parmi les croisés. Crète avait été donné à Boniface de Montferrat, qui l’a vendue aux Vénitiens. Les nouveaux dirigeants n’étaient pas populaires et il y avait plein de résistance parmis la population crétoise.  Leurs routes commerciales maritimes étaient toujours en danger d’attaques de pirates. Voilà pourquoi ils avaient besoin de construire des forteresses partout en Crète. Celui-ci en particulier était destiné à contenir les attaques des féroces Sfakians et protéger leurs navires contre les pirates.

Les épisodes les plus importants de l’histoire de cette forteresse sont parvenus plus de 500 ans plus tard, cependant. En 1770, un riche homme d’affaires a été trahi ici. En tant qu’étranger en Crète, vous allez rapidement vous familiariser avec son nom, car vous le verrez dans les rues, les places, les écoles et l’aéroport de la Canée. Ce héros local, connu sous le nom «Daskalogiannis» (Professeur Ioannis), a été approché par des émissaires de la Reine Catherine de Russie, qui a offert son soutien à la révolte contre les Turcs. Le comte Orlov avait le mandat de fournir des troupes et d’argent pour  sauvegarder l’armée rebelle assemblée par Daskalogiannis, mais il n’est jamais arrivé. Les Turcs étaient plus nombreux que les rebelles crétois et le soulèvement fut violemment ècrasé. Daskalogiannis a été porté à Candie (Héraklion), où il a été sauvagement torturé et assassiné devant son frère.

Hatzimichalis Dalianis, un rebelle grec, débarqué en Crète en 1828 pour «relancer» l’esprit révolutionnaire. Une bataille acharnée a été menée à Frangokastello le 17 mai. Encore, les Turcs étaient plus nombreux que les rebelles et en dépit de ses efforts, ils ont été impitoyablement massacrés. Les embuscades par des rebelles Sfakians descendant sur les troupes turques depuis les gorges ont peu accompli face a la puissance des Turcs. C’était un bain de sang. Dalianis est mort dans la bataille et a apparemment été enterré par une religieuse dans un monastère voisin. Selon la légende locale, le jour d’anniversaire de la bataille, il ya un phénomène étrange, où une armée fantôme de révolutionnaires tombés à Frangokastello revient et marche vers la forteresse à l’aube. Ils sont appelés les Drosoulites. Je ne peux pas en témoigner, parce que je n’étais pas là en mai. Il ya un débat entre les traditionalistes et les scientifiques, qui ont proposé des explications à ces visions qui impliquent des vents et des tempêtes de sable dans la brume matinale. Indépendamment des explications scientifiquement plausibles du sable en suspension dans un matin brumeux, la vision poétique d’une armée de révolutionnaires qui se matérialisent à la date anniversaire de leur bataille épique est plus emouvante pour moi.

Après la visite du château, je me suis plongé en la mer.  J’ai beaucoup aimé la plage de sable, et passait des heures nageant dans la mer. Puis je me suis allongée sous un parasol en lisant un bouquin. Il ya des tavernes autour de la plage qui vendent de la nourriture délicieuse et des boissons fraîches.

Si vous venez visiter cette forteresse enchantée, je vous conseil de régler votre transport et hébergement chez Karma Travel. J’ai entendu des histoires d’horreur de touristes séjournant dans la région. Epargnez-vous ces difficultés et consultez les experts!

Preveli – la vraie Palm Beach

J’avait entendu parler des merveilles de Preveli et j’ai pensé qu’une magnifique plage de sable fin avec une forêt de palmiers, une gorge, et un monastère était définitivement quelque chose a ne pas rater.  Je suis donc allé.

Le voyage a commencé à Rethymnon, où j’étais de retour.  Il n’a pas fallu très longtemps pour arriver à la gorge Kourtaliotiko. J’ai fait des arrangements grâce à Karma Travel pour être prise à Rethymnon, amené à la gorge (où je voulais randonner), et puis amené jusqu’au monastère de Preveli.

Au gorge, le paysage était, tel que promis par mon guide voyage, «spectaculaire». La face du gorge  est étroite, immense, et parsemée de grottes. Il ya aussi quelques sources. En fait, la rivière Megalopotamos, qui traverse les montagnes et se jette dans la mer de Libye, prend sa source dans la gorge. La légende raconte que deux moines sont venus une fois pour s’installer ici. L’un d’eux était réticent, et sa raison de ne pas vouloir rester était le manque d’eau. L’autre moine, Nikolaos, a prié,  la main sur un rocher. Miraculeusement, où ses doigts touchèrent le rocher, une source jaillit. Alors maintenant, il ya une jolie petite église avec de belles fresques dans la gorge, et elle est dédiée à Agios Nikolaos.

La prochaine étape de ma journée m’a emmené au monastère de Preveli, qui contient en fait deux ensembles immobiliers dans un immense domaine. Le principal monastère (sur la partie haute) est dédié à saint Jean le Théologien. Le nom ‘Preveli’ vient du donnant vénitien qui a financé la construction du monastère au Moyen Age. J’ai visité les beaux bâtiments et une exposition des reliques religieuses et des icônes. Les moines sont fiers du rôle actif des monastères dans l’histoire de la Crète. Au 17ème siècle, pendant l’occupation turque, le monastère a été autorisé à rester opérationnelle, et a servi comme un centre social, et pas seulement un centre religieux. Un siècle plus tard, l’abbé a participé à un soulèvement et a été condamné à mort (puis pardonné). Au 19ème siècle, les moines sont devenus révolutionnaires pour chasser les Turcs. Au même temps, ils ont réussi à opérer des «écoles secrètes» pour assurer l’éducation des enfants de la région. Ils ont également abrité des rebelles et les ont soutenus. Le monastère a été incendié en vengeance, mais il fut reconstruit peu après. Au tour du siècle, l’école autrefois secrète est devenu un collège, qui continue d’être important pour la région à ce jour.

Le monastère ‘inférieure’, est dédié à saint Jean-Baptiste.  Il fut l’objet d’intenses bombardements dans la Seconde Guerre mondiale. Les moines avaient abrité un groupe de soldats australiens, qui ont été sauvés par un sous-marin à la plage de Preveli. En revanche, les forces allemandes détruit le monastère inférieure, qui reste en ruine aujourd’hui, et gravement endommagé le monastère supérieur, qui a été reconstruit à nouveau.

Du monastère, j’ai marché le long d’un chemin vers la plage. Au point où la Megalopotamos rencontre la mer, il ya une petite lagune entourée d’une forêt de palmiers. En Août 2010, un dimanche matin, la forêt de palmiers a pris feu et les palmiers ont été réduits en cendres. Le vent était terrible ce jour-là, de tel sorte qu’ il a rendu la tâche des sapeurs-pompiers très difficile. À un moment donné, même le monastère a été menacé par le feu, mais un changement dans la direction du vent l’a sauvé. Les dommages étaient étendus, mais deux ans plus tard, les palmiers semblent avoir assez bien se récupéré. Je peux affirmer qu’ils sont bien vivants!

Le paysage, la forêt de palmiers, le lagon et la plage avec un fond de falaises abruptes est magnifique et j’ai beaucoup apprécié de passer l’après-midi sous un parasol et de plonger dans la mer comme il me plaisait.

Si vous voulez visiter la belle Preveli et souhaitez reproduire cet itinéraire, je recommande fortement d’approcher  Karma Travel  pour organiser vos transferts (et du logement si vous choisissez de passer la nuit dans la région). Je ne pouvais pas louer une voiture moi-même parce que j’avais oublié de porter mon permis de conduire, mais la route est cahoteuse et la section où nous sommes allés à travers la gorge en voiture a été très dur et m’a coupé le souffle plusieurs fois. Je ne peux pas m’imaginer comment j’aurait fait sans un chauffeur pour la journée!

Kato Zakros

Kato Zakro Archaeological Site

Une route longue et sinueuse déscends de Zakros, à travers un terrain accidenté et bordée de cailloux. En mi-chemin, l’horizon devient une série de montagnes. Je peux voir le visage rouge du Gorge de Zakros qui se profile à travers des falaises au premier plan. Sans doute, je voudrai faire de la randonnée à Zakros, mais pas aujourd’hui, car aujourd’hui, je vais en voiture avec des amis vers un site archéologique à côté d’une plage.

Quand nous sommes arrivés à la plage, nous déscendons de la voiture pour nous dégourdir les jambes un peu. Puis, on s’est arrêté devant un petit groupe de tavernas et en choisit une pour prendre un verre de jus d’orange frais et froid. Je ne sais pas qu’est-ce qu’il y a dans les oranges grecques, mais sa douceur est impossible à reproduire. Je fais une note mentale: il faudra trouver un marché où on vends des oranges grecques quand tu rentreras à Londres.

Les ruines surprennentes d’un palais minoen peut être vues juste au-delà des tavernas. Nous avons décidé d’entrer dans le site archéologique. On aura du temps de revenir aux tavernas et à la plage l’après-midi, lorsque nous avons visité le palais et ses alentours.

Ce site a été découvert par un explorateur britannique, selon on m’a expliqué. David Hogarth a commencé l’excavation d’un groupe de maisons au coin du site autour de 1900, mais une tragédie a subie, et son équipe a dû quitter le projet inachevé. Dans les années 1960, un homme curieux, Nikolaos Platonas, a trouvé quelques pièces de céramique entre la collection d’un ami, et a conclu que tel raffinement ne peut avoir été réalisée que par un atelier royal. Il est obsedé. I pursuit le projet sans renoncer, malgré toutes les difficultés. Apparemment, ses excavations ont touché une vaste zone dés la Gorge de Zakros. La recherche initiale a révélé que quelques-unes des grottes dans les montagnes avait été utilisés pour des enterrements, Platonas a aussi trouvé quelques trésors avant de finalement prouver que son intuition était bonne. Il a fallu trente ans pour achever l’excavation et réveler cet endroit magnifique.

La découverte a été impressionnante. Le palais et son village ont resté intacts malgré le temps.  Ils n’ont pas été attaqués par des pillards. Vaisselles en quartz, belles pièces de faïence, des urnes en ivoire, et des objets en obsidienne, marbre et albâtre, ont été portés à la lumière. Le site semble avoir été abandonnée d’un coup en raison de l’éruption d’un volcan. Ce n’est pas un cas de cadavres pétrifiés surpris par le malheur au milieu de leurs activités quotidiennes. Dans ce cas, apparemment, la population de la ville entière est fuite avant l’approche d’une catastrophe naturelle. Des outils ont été laissés dans les ateliers juste a coté des materiaux a mi transformer. Dans les cuisines, les ustensiles, les casseroles et poêles ont été abandonnés. Dans les temples, des vases sacrés de libation ont été abandonés. Étonnamment, les archéologues ont trouvé un petit bol d’olives conservées presque intactes par la grâce des propriétés minérales de la terre qui les recouvrait pour les 3500 ans. Ils ont aussi trouvé pressoirs d’huile d’olive et du vin, qui temoignent la valeur que ces industries ont eu depuis des millénaires pour les Crétois.

Si vous souhaitez visiter ce site archéologique étonnant, contactez Karma Travel! Ils pourront vous aider à organiser votre voyage:  visites guidés, location de voiture, transferts, et hébergement dans ce domaine de la Crète orientale.

 

Balos

Balos, Crete

«Réveille-toi tôt et on y va! » Le raisonnement était d’éviter des foules à Balos. Eh bien, venant d’une grande ville, je m’attendais à des masses de gens. Je ne sais pas si j’ai tout simplement eu de la chance et ils ont décidé de ne pas venir le même jour que moi, mais je ne dirais pas que la plage était bondée! Néanmoins, c’est parce-que l’on est arrivé  tôt qu’il n’était pas si chaud quand nous sommes arrivés là-bas.  En plus, la merveilleuse journée passée à Balos a justifié la réduction des heures du sommeil ce jour des vacances.

Nous sommes passés le petit village de Kalyviani, et puis nous avons parcouru un long chemin de terre très caillouteux, suivant la pente du mont Geroskinos. La vue sur ce chemin était tout simplement spectaculaire; elle vaut le trajet cahoteux! Puis, nous sommes arrivés au parking.  Ici, vous êtes susceptible de devoir négocier une place de parking avec un kri kri (chèvre de montagne), surtout s’il est encore tôt et le parking n’a pas plusieurs voitures.  Ayant réussi nous sommes descendus de la voiture, et commencé a descendre vers la plage.

Un de mes compagnons de voyage a décrit la plage comme «un morceau du paradis», et avec raison. Balos a du sable blanc et fin, des eaux turquoises claires et lumineuses qui scintillent au soleil, falaises comme toile de fond, et une île avec une forteresse vénitienne (Imeri Gramvousa) est à un jet de pierre.  Des images parfaites pour une carte postale sont très faciles d’achever.  La fête visuelle continue quand on plonge dans la mer pour faire du snorkelling.

Comme si cela ne suffisait pas, il ya un lagon aux eaux cristallines où même les enfants peuvent aller jouer, car il n’est pas trop profonde.

L’île de Gramvousa a eu un rôle important dans l’histoire crétoise. Sa forteresse vénitienne a été construite pour protéger les navires sur les itineraires des navires vénitiens.  Ils ont également monté une armurerie, et l’île était si jalousement gardé que les Turcs ne pouvaient pas le capturer avec le reste de la Crète en 1645. Elle est resté le bastion des vénitiens, et puis, finalement, ils l’ont abandonné. À un certain moment, Gramvousa est devenu une base pirate. Puis, en 1821, les révolutionnaires crétois l’ont prise. Pendant la guerre d’indépendance, elle a été conquise par les Turcs, qui l’ont utilisé pour assiéger Créte.

Les habitants disent que les pirates ont caché leurs trésors dans les grottes autour de l’île, alors allez voir. Vous ne savez jamais où la légende rencontre la vérité …

Si vous êtes désireux de partir à la chasse au trésor, ou tout simplement pour voir ce trésor d’une plage protégée par le programme Natura 2000, contactez Karma Travel! Ils peuvent vous organiser la location d’une voiture, des transferts, ou des billets de bateau pour vous y rendre.

Spinalonga

Spinalonga, Creta, Grecia. Karma Travel. creteisparadise.wordpress.com

Je n’ai jamais lu « The Island », le roman de Victoria Hislop,  mais mes amis sont fans du roman et de la série télévisée inspirée par le livre. Alors, quand ils ont appris que j’allais en Crète, on m’a dit d’aller à Spinalonga et rapporter comment l’île était.

Spinalonga est une petite île près de Elounda, à l’est de la Crète. Pour faire plaisir à mes amis, j’ai pu prendre des photos d’un paysage exactement comme celle décrite dans le roman, ce qui m’a informé un homme très fier de son petit coin de l’univers.  Une rue a été apparement reconstruite pour refléter le paysage de ‘The Island’. Je dois dire que ce n’est pas difficile d’imaginer pourquoi quelqu’un aurait s’obséder à propos de cette petite île et écrire des romans à ce sujet. Il est un site fantastique!

Spinalonga est une île artificielle; les vénitiens l’ont sculpté d’après la péninsule de Kolokitha pour servir des fins militaires. Ils avaient besoin de construire une forteresse dans ce domaine, qui ils voulaient être au large des côtes pour protéger un port à proximité. C’était les vénitiense qui l’a nommée «Spina lungha ‘, qui signifie«épine longue». Ils ont construit fortification après fortification, d’abord à défendre l’île contre les pirates, puis des Turcs ottomans. Leur prouesse militaire s’est avérée efficace, car Spinalonga demeuré un bastion vénitien, même après que les Ottomans avaient pris la Crète en 1645. Les Ottomans finalement l’ont conquise en 1715. Dans l’intervalle, l’île fortifiée avait effectivement défendu les routes commerciales de Venise et est également devenu un refuge pour les chrétiens fuyant les persécutions par les envahisseurs. Le monde s’est renversé en 1866, lorsque l’île devint un refuge pour les familles ottomanes, craignant des représailles de chrétiens. Les derniers Turcs ont quitté l’île en 1903.

A ce temps-là, il a été décidé que les maisons vides des familles Turques pourraient désormais être utilisés pour contenir un lépreux -un des derniers d’Europe, ce qui était fonctionnel jusqu’en 1957. L’île devient alors un bidonville où des parias qui souffraient de ce qui était alors considéré comme une maladie incurable ont été envoyés à la mort. Les conditions de lépreux ont améliorée avec le temps; des hôpitaux ont été construits, et du personnel médical a été envoyé pour s’en occuper. Puis, un remède a été trouvé, et une île lépreux n’était plus nécessaire, donc elle a été de nouveau libéré. Le dernier habitant de Spinalonga qui restait après cette période plutôt triste était un prêtre orthodoxe qui est resté derrière pour se conformer à la tradition qui exige une commemmoration des funérailles d’une personne à  intervalles de 40 jours, 6 mois, 1 an, 3 ans, et enfin 5 année. Le prêtre était en mesure de quitter l’île en 1962.

Le site et son histoire poignante sont si forts que le Service archéologique grec est laborieusement chargé de maintenir les ruines. Un cimetière pour les lépreux existe toujours et peut être visité, et vous pouvez vous promener autour des ruines d’églises et de maisons, ainsi que les vestiges des anciennes fortifications vénitiennes.

Si vous souhaitez visiter ce site du patrimoine mondial de l’UNESCO, contactez Karma Travel. Vous aurez besoin de billets de bateau et quelques conseils, qu’ils peuvent vous fournir!

L’île de Chrissi

Image

J’avait entendu parler d’une île magnifique avec plages de sable blanc et des dunes de sable parsemées de coquilles pourpres, ce qui la rendrait une retraite superbe pour une escapade romantique. La description m’a tentée.

Cette fois-ci, quand même, je n’étais pas à la recherche de romantisme, mais je voulais aller explorer. L’île de Chrissi possède une grande variété de faune marine, alors je vraiment souhaitais aller voir. On dit que près de 54 espèces différentes de fossiles peuvent être trouvés ici, aussi, si vous aimez le snorkelling. Les fossiles sont piégés dans les roches volcaniques sous la mer, et la possibilité d’aller sous l’eau était incontournable pour moi!

Du moment où j’ai mis les pieds dans Chrissi, j’étais fascinée par les paysages magnifiques, avec des montagnes couvertes de cèdres comme une toile de fond, et le sable doré et la lumineuse eau aigue-marine ci legère . Vous pouvez décider si vous marchez dans les bois autour de l’île, ou choisissez de nager dans les eaux cristallines. Car je ne pouvais pas décider, j’ai choisi de faire les deux. Quel que soit votre choix, je dois dire que la douce odeur des cèdres et de l’oxygène frais vous donnent un sentiment de libération, comme d’avoir quitté votre monde ordinaire, le laissant loin derrière. Heureusement, ce petit paradis d’une île est protégé par le programme Natura 2000, comme une «région de beauté naturelle intense», et a été désigné comme un refuge faunique.

Si vous voulez visiter cet endroit spécial, contactez Karma Travel! De la mi-mai à la fin Octobre, ils seront en mesure de vous réserver une excursion à cette île inhabitée.

Olives merveilleuses

Olives, Crete

Les olives sont vraiment partout en Crète. Vous allez les voir comme entrées ou mezedes, vous trouverez une grande variété d’entre eux sur les marchés, et vous marcherez au milieu des oliviers presque partout si vous vous aventurez à la campagne. L’huile d’olive aura été utilisé pour préparer la plupart des aliments que vous mangerez en Crète, et vous trouverez des magasins dédiés à la vente des produits artisans fabriqués à partir de bois d’olivier, et aussi des cosmétiques, crèmes et savons fabriqués à partir de l’huile merveilleuse.

L’huile d’olive a été une fois considéré sacré. Il a été utilisé pour oindre les rois et les athlètes de la Grèce antique. L’huile d’olive était le combustible alimentant la «flamme éternelle» des Jeux Olympiques de l’Antiquité, et les vainqueurs des Jeux étaient couronnés de feuilles d’olivier.

Des scriptures en linéaire B ont été déchifrés et prouvent que d’aussi loin que 3000 ans avant JC, les olives ont été cultivées commercialement en Crète. En fait, ils peuvent avoir été la source de la richesse de la civilisation minoenne.

Restes fossilisés d’oliviers ont été datés de 37.000 ans d’antiquité en Grèce; curieusement, ces restes ont été trouvés avec les larves de la mouche blanche fossilisée, une peste qui continue d’affliger les arbres à ce jour. Les arbres sont si robustes et résistants qu’ils peuvent devenir millenaires. En fait, un olivier en Crète a été prouvé d’éxister depuis au moins 2.000 ans.

Les olives sont récoltés à l’automne et l’hiver. Ils peuvent être ramassés à différents points dans leur processus de maturation, que ce soit vert ou noir, ou quelque part entre les deux couleurs. Lorsque les olives vertes sont cueillies, il est généralement fait en Septembre. Si on les laisse virer au noir, ils seront normalement prises entre Novembre et Janvier.  Les méthodes pour les récolter vont de secouer l’arbre, à l’aide de filets, puis aux outils électriques. Lorsque le terrain est montagneux, ou quand les olives sont destinés à devenir des « olives de table », qui ne doivent pas être abimés, puis ils sont ramassés à la main.

Les olives sont naturellement améres. Si vous allez à la campagne, ne vous sentez tenté de les piquer et manger ensuite. N’importe quel beau arbre vous rencontrez dans votre marche, le goût des olives recemment récoltés est vraiment terrible, et ils sont vraiment dures! Une fois recueillies, elles doivent être lavées à fond pour enlever une protéine qui les rend améres. Puis ils sont traités avec du sel ou de la saumure pour les rendre comestibles. Différents types de traitement se traduissent en goûts et consistances différents.

Si vous souhaitez visiter la Crète au cours de la récolte des olives et vous voulez voir le processus de préparation des olives et aussi la production artisanale d’huile d’olive avec les méthodes traditionnelles, contactez Karma Travel! Cela peut être un voyage vraiment gourmand!

La Crète est tellement douce!

Baklava. Crete, Grece. Karma Travel. creteisparadise.wordpress.com

En Crète, j’ai trouvé beaucoup de raisons pour dire que la vie est douce!

Dans les cafés et pâtisseries, on trouve des spécialités locales telles que le baklava, les loukoumadhes (petites boules de pâte crocquantes, servies avec du miel et de la cannelle) kataïfi (des rouleaux de cheveux d’ange farcis aux noisettes et trempés dans du miel), rizogalo (riz au lait) et riches galaktobourekos (gâteaux à la crème).

Si ces desserts sont si bons, c’est du a la qualité de ses ingrédients, qui sont tous des produits du terroir: huile d’olive dorée avec l’acidité parfaite, des noix frais et croquantes, et le meilleur, du miel avec un perfum et un goût exquis, aux notesd’herbes tels que le thym et d’autres saveurs de la montagne. Comme disait ma grand-mère, le talent de la cuisinière est moins important si les ingrédients sont exquisites.

En Rethymnon, par exemple, j’ai suivi la recommandation de mon guide, et j’ai visité la patisserie de Yiorgos Hatziparaskos, qui se trouve dans une petite ruelle pas évidente. Le temps perdu valait la paine, car je n’avais jamais essayé un baklava aussi bon! Yiorgos et son épouse maintienent une pâtisserie traditionnelle, et ils preparent du baklava et kadaïfi incomparables!

Si vous souhaitez obtenir des conseils pour gouter la meilleure baklava en Crète, ou si vous voulez apprendre à préparer ces délicieux desserts dans un cours de cuisine traditionnelle crétoise, contactez Karma Travel!

On Danse!

Cretan Dance

Cretan Folk Dance

Ne soyez pas surpris si, tandis que vous dînes tranquilles et les musiciens de la taverne interprétent une chanson et laouto lyra traditionnelle, quelqu’un se lève et commence à danser comme s’il n’y avait le reste du monde.  C’est la manifestation d’un esprit très libre!  Or c’était ça ce que j’ai pensé quand j’ai vu quelqu’un se lever pour danser pendant le dîner … On m’a expliqué que, pour les Crétois, la danse est une façon d’exprimer votre humeur. Il peut représenter le bonheur, mais peut aussi exprimer la colère ou la tristesse, et il est tout à fait normal et acceptable se lever et commencer a danser au dîner si l’on veut!

De même, quelqu’un peut se lever pour danser et convaincre ses amis de le rejoindre (probablement non sans introduire une petite dose de la coercition). À un moment donné, il semble que un message télépathique est échangée entre les musiciens et ceux qui s’ont levé pour danser. Bientôt, ils forment une queue, et commencent à bouger avec le rythme de la musique. Cette danse s’appelle Sirtós, et il y a des variantes de ceci tout au long de la Grèce et en Crète. En effet, il existe une variante appelée Haniotikós, d’après la ville de Hania (la Canée). Les danses crétoises traditionnelles ont tendance à être dominé par les hommes, mais auparavant le Sirtós est dansé par les hommes et les femmes.  Ils se tient par la main, à la suite un chef de file. Ils dansent à petits pas et avec des mouvements délicats, et la ligne se déplace lentement dans un cercle ouvert. Si cela se produit au milieu de votre dîner et vous êtes tenté de rejoindre, faites-le! (Il faut dire que si votre image mentale de cette danse vous rappelle d’une scène de « Zorba le Grec », vous avez raison! Mikis Theodorakis a inventé un Syrtaki surtout pour Anthony Quinn pour ce film.)

Une danse qui rejoint les hommes et les femmes est le Soústa, dont le nom se réfère au son des pieds des danseurs quand ils se touchent. Cette danse représente une promesse d’amour, et es souvent dansée aux mariages.

Il ya aussi le Pentozális (très célèbre en Crète), dansée que par des hommes, et qui est très impressionnant. Les hommes se tiennent en ligne, prennant l’un à l’autre par les épaules ou les mains. Dans un premier temps, ils tiennent le torse raide et déplacent juste ses pieds. Ensuite, celui qui est le premier en la ligne frappe ses talons, et se sépare de la queue en donnent un grand saut. Le deuxième en ligne le suit, et le reste demarre à son tour. On dit que cette danse vigoureuse a ses origines dans la période minoenne, et que c’était probablement une danse de guerriers. La légende veut que les Couretes gardiens du petite  Zeus avait dansé le Pentozális dans une grotte sur le Mont Ida! Il est dit que cette danse acrobatique est reflet de la nature fière et indomptable des montagnes de Crète.

Si vous souhaitez voir un spectacle de danses traditionnelles de la Crète, ou si vous souhaitez des informations sur les fêtes traditionnelles où vous pourrez apprécier la culture locale, contactez Karma Travel!

%d blogueurs aiment cette page :