Preveli – la vraie Palm Beach

J’avait entendu parler des merveilles de Preveli et j’ai pensé qu’une magnifique plage de sable fin avec une forêt de palmiers, une gorge, et un monastère était définitivement quelque chose a ne pas rater.  Je suis donc allé.

Le voyage a commencé à Rethymnon, où j’étais de retour.  Il n’a pas fallu très longtemps pour arriver à la gorge Kourtaliotiko. J’ai fait des arrangements grâce à Karma Travel pour être prise à Rethymnon, amené à la gorge (où je voulais randonner), et puis amené jusqu’au monastère de Preveli.

Au gorge, le paysage était, tel que promis par mon guide voyage, «spectaculaire». La face du gorge  est étroite, immense, et parsemée de grottes. Il ya aussi quelques sources. En fait, la rivière Megalopotamos, qui traverse les montagnes et se jette dans la mer de Libye, prend sa source dans la gorge. La légende raconte que deux moines sont venus une fois pour s’installer ici. L’un d’eux était réticent, et sa raison de ne pas vouloir rester était le manque d’eau. L’autre moine, Nikolaos, a prié,  la main sur un rocher. Miraculeusement, où ses doigts touchèrent le rocher, une source jaillit. Alors maintenant, il ya une jolie petite église avec de belles fresques dans la gorge, et elle est dédiée à Agios Nikolaos.

La prochaine étape de ma journée m’a emmené au monastère de Preveli, qui contient en fait deux ensembles immobiliers dans un immense domaine. Le principal monastère (sur la partie haute) est dédié à saint Jean le Théologien. Le nom ‘Preveli’ vient du donnant vénitien qui a financé la construction du monastère au Moyen Age. J’ai visité les beaux bâtiments et une exposition des reliques religieuses et des icônes. Les moines sont fiers du rôle actif des monastères dans l’histoire de la Crète. Au 17ème siècle, pendant l’occupation turque, le monastère a été autorisé à rester opérationnelle, et a servi comme un centre social, et pas seulement un centre religieux. Un siècle plus tard, l’abbé a participé à un soulèvement et a été condamné à mort (puis pardonné). Au 19ème siècle, les moines sont devenus révolutionnaires pour chasser les Turcs. Au même temps, ils ont réussi à opérer des «écoles secrètes» pour assurer l’éducation des enfants de la région. Ils ont également abrité des rebelles et les ont soutenus. Le monastère a été incendié en vengeance, mais il fut reconstruit peu après. Au tour du siècle, l’école autrefois secrète est devenu un collège, qui continue d’être important pour la région à ce jour.

Le monastère ‘inférieure’, est dédié à saint Jean-Baptiste.  Il fut l’objet d’intenses bombardements dans la Seconde Guerre mondiale. Les moines avaient abrité un groupe de soldats australiens, qui ont été sauvés par un sous-marin à la plage de Preveli. En revanche, les forces allemandes détruit le monastère inférieure, qui reste en ruine aujourd’hui, et gravement endommagé le monastère supérieur, qui a été reconstruit à nouveau.

Du monastère, j’ai marché le long d’un chemin vers la plage. Au point où la Megalopotamos rencontre la mer, il ya une petite lagune entourée d’une forêt de palmiers. En Août 2010, un dimanche matin, la forêt de palmiers a pris feu et les palmiers ont été réduits en cendres. Le vent était terrible ce jour-là, de tel sorte qu’ il a rendu la tâche des sapeurs-pompiers très difficile. À un moment donné, même le monastère a été menacé par le feu, mais un changement dans la direction du vent l’a sauvé. Les dommages étaient étendus, mais deux ans plus tard, les palmiers semblent avoir assez bien se récupéré. Je peux affirmer qu’ils sont bien vivants!

Le paysage, la forêt de palmiers, le lagon et la plage avec un fond de falaises abruptes est magnifique et j’ai beaucoup apprécié de passer l’après-midi sous un parasol et de plonger dans la mer comme il me plaisait.

Si vous voulez visiter la belle Preveli et souhaitez reproduire cet itinéraire, je recommande fortement d’approcher  Karma Travel  pour organiser vos transferts (et du logement si vous choisissez de passer la nuit dans la région). Je ne pouvais pas louer une voiture moi-même parce que j’avais oublié de porter mon permis de conduire, mais la route est cahoteuse et la section où nous sommes allés à travers la gorge en voiture a été très dur et m’a coupé le souffle plusieurs fois. Je ne peux pas m’imaginer comment j’aurait fait sans un chauffeur pour la journée!

Randonée à Imbros

Imbros, Creta, Grecia. Karma Travel. creteisparadise.wordpress.com

J’aime bien la grande randonée. Cette fois, je n’avais ni le sac au dos ni les bottes, mais j’avais envie d’aller faire un peu de randonnée aux belles gorges qui s’étendent à travers le milieu de la Crète.  Je revais aux photos dans la guide de Lonely Planet, et je voulais voir par moi-même.  Alors, je suis allée à Imbros, un petit village où commence le parcours d’huit kilomètres à travers la gorge qui se termine à un autre petit village appelé Komitades.

La marche n’est pas difficile du tout, et je dirais qu’il n’est pas pénible non plus. Le terrain n’est pas difficile: vous allez le long d’un beau chemin avec des paysages à couper le souffle. Retenir votre respiration serait dommage, quand même, car la gorge est bordée de petits arbustes d’herbes aromatiques comme la sauge, le thym et l’origan, de pin et de cyprès, et le parfum est un délice.

Lorsque vous arrivez à la fin, c’est un trajet de 5 km (en taxi ou même à pied, si vous avez encore l’énergie et la volonté) pour aller à Chora Sfakion.

Il ya des visites organisées pour aller à cette région. Consultez Karma Travel pour trouver la meilleure option en fonction de votre plan.

%d blogueurs aiment cette page :