Histoires de pirates à Rethymnon

Fortezza, Rethymnon, Crete, Grece.  Karma Travel. creteisparadise.wordpress.com

De retour à Rethymnon, je suis venu me promener à la Fortezza sur la colline du Paleokastro (« Vieux Château »). Il s’agit d’une forteresse vénitienne avec une histoire colorée. Elle peut avoir été construite sur le site d’une acropole romaine dont il ya des références littéraires.  Y est décrit un temple d’Apollon et un sanctuaire d’Artémis. Le « Vieux Château » a été construit ici à l’époque byzantine.

Ce petit Castel Vecchio a été occupé par un pirate génois en 1206, lorsque l’Empire byzantin était dans un moment de faiblesse et de la quatrième croisade battait son plein. Ce pirate, Enrico Pescatore, était un ennemi des Vénitiens dont l’ambition l’a conduit à reprendre la Crète brièvement et a renforcer les fortifications  du vieux château. Il s’est fait renommer Enrico dell Castello de Candia et s’est aussi proclamé gouverneur de Candie. Son aventure en Crète n’a pas duré longtemps, car la puissance navale de la marine vénitienne a surpassé l’ambition du pirate. Plus tard, Enrico a été engagé pour protéger une flotte allemande des galions transportant à travers la Méditerranée une cargaison précieuse: la future épouse de l’empereur Frédéric II, la princesse Yolande de Jérusalem.

Les Vénitiens ont utilisé Rethymnon comme une base stratégique. Ils ont construit un petit port et plusieurs fortifications. Au 16ème siècle, les murs ont eté testés par le feu aux mains des envahisseurs turcs et des pirates. Un corsaire de la Calabre, Giovanni Dionigi Galeni, s’empara de la forteresse en 1571. Giovanni avait été capturé autant qu’enfant par l’un des capitaines du pirate Barberousse Hayreddin Pacha, et forcé de devenir un esclave de galère. Il a rejoint les corsaires et s’est converti à l’Islam. Giovanni a été connu sous plusieurs noms, car leurs vilenies terrorisaient la Méditerranée. Il était si célèbre qu’il a même été mentionné dans «Don Quichotte» de Cervantès, sous le nom de «Uchali». Apparemment, le surnom était une dérivation de son nom de Pirate italien, Occhiali. Le grand méchant a commencé ses activités à Alger, où il se distingua bientôt parmi les disciples du pirate le plus redouté de la Méditerranée, Turgut Reis. A cette époque, il était connu comme Ali Uluj. Il était non seulement reconnu par sa violence, mais aussi comme un bon administrateur. Par conséquent, il a eté commandé avec l’administration de l’île égéenne de Samos, et est également nommé Beylerbey (gouverneur général) d’Alexandrie. La conquête de Rethymnon est venu pendant une année mouvementée pour Ali Uluj.  Il avait  capturé quatre galions près de Malte, puis avait fait face à une mutinerie des janissaires d’Alger, qui exigeaient des arriérés. En cette année, Ali Uluj avait également participé à la bataille de Lépante (qui fait partie d’une campagne visant à expulser les espagnols de l’Afrique du Nord). Voilà l’origine de la  référence chez Cervantes. Dans ce contexte, Uluj Ali avait assez de problèmes à l’époque et n’a pas réussi à l’exploit en Crète, même s’il a bien détruit Rethymnon.

Les Vénitiens ont appris une leçon en faisant face à l’attaque de Uluj Ali. Ils ont rapidement commencé les travaux pour renforcer les fortifications. La reconstruction a duré vingt ans. Le nouveau design de la forteresse a été pensé pour heberger la défence vénitienne, y compris les bureaux administratifs, les magasins de munitions, et une église catholique pour ceux qui habitaient à l’intérieur des murs de la Fortezza.

Après l’occupation turque, l’Église catholique est devenue une mosquée et plusieurs maisons ont été construites intra-muros.

La Fortezza a été utilisée comme une prison à un moment donné, puis les immeubles construits à l’intérieur ont devenu maisons closes. Ces habitations intra-muros ont été démolies au 20e siècle. Aujourd’hui, le fort y reste, et dedans sont les ruines de ce qui était autrefois l’arsenal de cette forteresse, l’église transformée en mosquée, et le beau Théâtre Erofili, qui mérite une autre note sur ce blog.

J’imagine qu’il y a encore plusieurs histoires sur cet hôtel, qui est très agréable à visiter et qui est maintenant utilisé pour des événements culturels. En fait, depuis 1987, on célèbre ici un Festival de la Renaissance qui a lieu chaque été.

Ne manquez pas l’opportunité de réserver une visite guidée de la Fortezza et la belle ville de Réthymnon. Contactez Karma Travel! Leurs experts peuvent vous organiser le transport et l’hébergement, ainsi que vous apporter des informations utiles sur les festivals et activités spéciales pour rendre vos vacances plus intéressants et agréables!

Publicités

Yoga à Triopetra

Yoga a Triopetra, Crete, Grece, Karma Travel, creteisparadise.wordpress.com

Qui pourrait ne pas être inspiré pour faire interminable série de salutations au soleil avec un fond comme celui-ci?

Je suis venue à Triopetra pour une retraite de yoga que j’ai réservé chez Karma Travel. Je voulais trouver la meilleure façon de vraiment «tout quitter» et trouver ma paix intérieure. Juste il ya quelques mois, la «paix intérieure» et le concept de «bonheur qui vient de l’intérieur» semblait insaisissable. J’était envahie dans une routine 7×24, enfermé dans un bureau, et il semblait que la vie se déroulait en tant que jétait montée dans une sorte de roue de hamster, courant sans fin sans jamais arriver au but.  Il semblait impossible de pouvoir trouver une telle paix. Aujourd’hui, je ne peux pas me plaindre que c’est mon cas, car pour l’instant je profite de mon «bureau mobile». Cependant, il est toujours bon de faire une pause et de trouver le temps de faire une rencontre significative avec soi-même. Heureusement, prendre le temps pour cette retraite de yoga n’a pas laissé un trou dans mon portefeuille, grâce à l’expérience, les conseils et les contacts de Karma Travel.

La tranquillité de Triopetra. Le dévouement de l’enseignant, qui a accordé une minucieuse attention aux détails et nous a poussé a moi et mes collègues, pour nous efforcer à la fois physiquement et mentalement. L’harmonie incroyable que les organisateurs ont créé le groupe. L’ensemble m’est rendue heureuse et m’a fait effectivement profiter de chaque seconde de la retraite. Après avoir pratiqué le yoga pendant plusieurs années sous la supervision de plusieurs enseignants, je peux dire que cela a été une expérience vraiment merveilleuse. Il faut avoir un guide qui peut équilibrer les défis mentaux, au même temps que des aspects physiques et spirituels du yoga, et qui vous pousse un peu plus loin. Je me sens complètement rénové, à l’intérieur et à l’extérieur.

La nourriture offerte tout au long de la semaine a été incroyable, et j’ai aussi beaucoup apprécié une variété de tisanes (tous recueillis auprès des montagnes parfumées de la Crète). Afin de renforcer le sentiment d’être un avec la nature, on nous a offert toujours des plats végétariens ou ‘vegan’, avec des aliments biologiques cultivés localement, et préparés traditionnellement. La cuisine est délicieuse, nourrissante et détoxifiante. Quoi de plus est’ce qu’on pourrait vouloir?

Au cours de la semaine, j’ai passée du«temps libre», assise au sommet d’un rocher pour regarder le coucher du soleil sur la plage. C’est incroyable comment ces plaisirs simples, peuvent vraiment insuffler une force puissante à l’intérieure et  vous remplir d’énergie.

Si vous souhaitez venir à Triopetra pour l’expérience de cette joie et de trouver votre paix intérieure, contactez Karma Travel!

Glyka Nera

Beach Glika Nera,near Sfakia

Après avoir randonée sur le chemin E4 des Loutro, je me suis retrouvé dans Glyka Nera Beach (‘Plage d’Eau Douce’). Le paysage marin dans cette plage isolée est absolument magnifique, mais il ya encore un autre détail remarquable dans cette plage, qui est aussi la raison de son nom: il ya une source d’eau douce qui gargouille juste au bord de mer!

Cette plage n’est pas occupé du tout. Je venais de les plages de Chora Sfakion et Loutro, qui étaient pleines de touristes. Ayant été dans d’autres endroits avec des grandes stations balnéaires, j’ai besoin de préciser que j’ai été agréablement surpris de découvrir que, à la hauteur de l’été, les plages crétoises que j’ai visités étaient pleines de monde, mais en aucun cas si pleines qu’il il était impossible de trouver un endroit pour bronzer. Cela dit, je cherchais la solitude, dont je suis très heureux d’avoir trouvé sur la rive de Glyka Nera.

La plage n’était pas déserte. Il y avait des parasols et des chaises à louer, ce qui était pratique.  Il y avait aussi une Taverna où vous pouvez acheter une délicieuse salade grecque, des sandwichs ou snacks.

Si vous voulez aller à cette fabuleuse plage sans marcher sur le chemin E4 en bordure d’une falaise, je vous recommande de contacter Karma Travel pour arranger votre transport. On me dit que vous pouvez y accéder en bateau, aussi.

Chora Sfakion et Loutro

Loutro, Crete, Grece. Karma Travel. creteisparadise.wordpress.com

J’ai passé une demi-journée  à Chora Sfakion, et puis j’ai decidée d’utiliser le temps pour visiter Loutro, qui est tout proche.

Les paysages dans cet coin de la Crète sont superbes. J’avais toujours dit que mes couleurs préférées sont le bleu et le turquoise, mais j’ai découvert que je n’avais pas aucune idée de l’intensité des teintes que ces couleurs pourraient avoir jusqu’à ce que je était en Crète. Quelle fête incroyable pour les yeux, juste pour regarder la Méditerranée scintiller au soleil!

L’allée à Loutro a été motivée par la promesse de ruines romaines et la possibilité de randonner sur une courte distance vers une autre plage à proximité.  J’ai pris un ferry à partir de Chora Sfakion. Dès que je suis descendu à Loutro, j’ai montée sur une colline. La signalisation manquait, encore une fois, donc je n’étais pas sûr si j’avais trouvé le chemin E4 ou même si j’était au bon endroit. Je suppose que cela devient une question de faire confiance à votre instinct, quand il est  donné qu’il n’y aura pas être un signe, la plaque, ou une flèche pour vous diriger. C’etait, en fin, le bon chemin. Il y avait, en effet, quelques ruines, à la fois de ce qui semblait une colonie romaine et une forteresse vénitienne. J’ai pris beaucoup de photos. Il y avait aussi des kri kri (chèvres sauvages) et ceux-ci n’ont pas été dérangés par ma présence du tout.  En fait, ils ont même posé pour des photos!

Après, je suis retourné pour nager dans la mer avant de prendre le ferry pour retourner à Chora Sfakion. Chora Sfakion (Sfakia) est une station balnéaire, et il y a des belles tavernes au bord de mer. J’ai eu des boissons dans une ‘taverna’ qui était sur une colline, avec un balcon sur la plage. Le propriétaire était bavard et très accueillant. J’ai essayé une spécialité locale, une «Pitta Sfakienne», qui est un peu comme une crêpe remplie de fromage blanc et servi avec du miel. Simple et génial!

Si vous voulez aller a Chora Sfakion et Loutro, et vous avez besoin de réserver un hôtel et de transport, contactez Karma Travel!

Héraklion

Heraklion

Avec beaucoup d’enthousiasme, j’ai mis l’essentiel dans une petite valise, et tout suite, le voyage a commencé. J’ai quitté l’aéroport de Gatwick et a pris un vol Monarch à Héraklion. Même en plein été, les billets ne semblaient pas chers. Quel bonheur de s’échapper au paradis sans dépenser une fortune!

Si vous avez besoin d’informations sur les vols, hôtels, transport ou ce qu’il faut faire en Crète, contactez Karma Travel, experts de voyage!

Un Voyage d’Été

Map of Crete

J’ai eu le bonheur de prendre quelques jours de vacances ce juillet, donc j’ai rêvé sur des possibles destinations. Je voulais aller prendre le soleil. J’habite a Londres, et cet été étais si gris et pluvieux que j’en avais marre !
Je voulais variété aussi. J’aime bien nager, la plage, le soleil, mais aussi l’histoire et l’archéologie. Et bien sûr, j’aime bien manger, donc il fallait avoir de la chance et trouver le paradis sur terre.

J’ai regardé des vidéos d’après You Tube partagés par Karma Travel sur Facebook, et j’ai décidé que le paradis sur terre, c’est la Crète…

%d blogueurs aiment cette page :