Cap Sideros

Cap Sideros, Crete, Grece. Karma Travel creteisparadise.wordpress.com

Le Cap Sideros est dans le coin nord-est de la Crète. L’endroit est magnifique et sauvage. La côte est bordée de rochers balayées par les vents et une mer agitée. Dans le coin le plus éloigné de la péninsule est un phare construit par des français. La région est également connue sous le nom Agios Isidoros en l’honneur d’une église qui était autrefois construit par un moine. L’église d’Agios Isidoros a était sa façon de montrer sa gratitude pour avoir survécu après avoir dérivé pendant plusieurs jours.

Il ya aussi les vestiges d’un ancien temple à la déesse Athéna, qui a été détruit par un tsunami provoqué par l’éruption d’un volcan à Santorin dans l’Antiquité. En témoignage de la mer dangereuse et imprévisible de ce côté de la Crète, vous pouvez voir les restes de plusieurs naufrages. Ceux-ci apparaissent à la surface de temps en temps et donnent l’impression d’être des baleines échouées.

Dans les collines et les montagnes, le terrain est tout à fait stérile, principalement en raison des forts vents. Mais précisément à cause de ces conditions difficiles, il y a des plantes étranges et merveilleuses dans la région, qui est protégé par le programme Natura 2000. Même si la terre est aride, elle est parsemée de touffes d’herbes telles que le thym, la sauge et la marjolaine. Il y a des oliviers aussi (encore remplis d’olives mûres en train de noircir). Dans cette région, il est possible de voir des aigles, des vautours et des faucons si l’on est attentif, perspicace et patient.

A l’est il ya une plage avec des palmiers appelé Vai, laquelle est très populaire auprès des touristes. Les palmiers dans ce domaine (Phoenix theophrastii) sont originaires de Crète, et se trouvent principalement dans Vai et Preveli (voir Preveli, la vrai Palm Beach, dans un épisode précédent de ce blog). Malheureusement, les palmiers de Vai souffrent au jour d’hui d’une invasion de charançons rouges, et ces insectes sont en train de ravager la forêt de palmiers. Malgré la peste, la plage à Vai  est belle et à certains moments de l’année vous pouvez venir observer des oiseaux migrateurs. Il y a même des flamants roses, mais cette fois j’ai raté …

La région est près de l’aéroport de Sitia, et c’est sûr que ce terroir vierge ne va pas durer beacoup de temps. Un tribunal a accordé à une société de développement le droit de construire dans la région. Il y aura des grands complexes hôteliers et terrains de golf, apparemment sous l’accord de gérer la zone sous un regime de développement durable  afin de ne pas perdre sa biodiversité.

Si vous êtes intéressé à visiter cette belle région et d’admirer sa beauté naturelle, venez vite! Contactez Karma Travel pour organiser votre voyage. Son personnel amical peut engager les transports nécessaires et vous informer sur les plus beaux endroits où il faut aller pour voir la beauté naturelle de cette région. Si vous venez au printemps, vous aurez le plaisir d’admirer une grande variété de fleurs sauvages et des vues fabuleuses. Il sérait conseillé d’avoir un guide local pour profiter plus du voyage et avoir la chance d’apprendre sur la biodiversité de la Crète. Karma Travel peut engager un guide pour votre voyage.

Publicités

Preveli – la vraie Palm Beach

J’avait entendu parler des merveilles de Preveli et j’ai pensé qu’une magnifique plage de sable fin avec une forêt de palmiers, une gorge, et un monastère était définitivement quelque chose a ne pas rater.  Je suis donc allé.

Le voyage a commencé à Rethymnon, où j’étais de retour.  Il n’a pas fallu très longtemps pour arriver à la gorge Kourtaliotiko. J’ai fait des arrangements grâce à Karma Travel pour être prise à Rethymnon, amené à la gorge (où je voulais randonner), et puis amené jusqu’au monastère de Preveli.

Au gorge, le paysage était, tel que promis par mon guide voyage, «spectaculaire». La face du gorge  est étroite, immense, et parsemée de grottes. Il ya aussi quelques sources. En fait, la rivière Megalopotamos, qui traverse les montagnes et se jette dans la mer de Libye, prend sa source dans la gorge. La légende raconte que deux moines sont venus une fois pour s’installer ici. L’un d’eux était réticent, et sa raison de ne pas vouloir rester était le manque d’eau. L’autre moine, Nikolaos, a prié,  la main sur un rocher. Miraculeusement, où ses doigts touchèrent le rocher, une source jaillit. Alors maintenant, il ya une jolie petite église avec de belles fresques dans la gorge, et elle est dédiée à Agios Nikolaos.

La prochaine étape de ma journée m’a emmené au monastère de Preveli, qui contient en fait deux ensembles immobiliers dans un immense domaine. Le principal monastère (sur la partie haute) est dédié à saint Jean le Théologien. Le nom ‘Preveli’ vient du donnant vénitien qui a financé la construction du monastère au Moyen Age. J’ai visité les beaux bâtiments et une exposition des reliques religieuses et des icônes. Les moines sont fiers du rôle actif des monastères dans l’histoire de la Crète. Au 17ème siècle, pendant l’occupation turque, le monastère a été autorisé à rester opérationnelle, et a servi comme un centre social, et pas seulement un centre religieux. Un siècle plus tard, l’abbé a participé à un soulèvement et a été condamné à mort (puis pardonné). Au 19ème siècle, les moines sont devenus révolutionnaires pour chasser les Turcs. Au même temps, ils ont réussi à opérer des «écoles secrètes» pour assurer l’éducation des enfants de la région. Ils ont également abrité des rebelles et les ont soutenus. Le monastère a été incendié en vengeance, mais il fut reconstruit peu après. Au tour du siècle, l’école autrefois secrète est devenu un collège, qui continue d’être important pour la région à ce jour.

Le monastère ‘inférieure’, est dédié à saint Jean-Baptiste.  Il fut l’objet d’intenses bombardements dans la Seconde Guerre mondiale. Les moines avaient abrité un groupe de soldats australiens, qui ont été sauvés par un sous-marin à la plage de Preveli. En revanche, les forces allemandes détruit le monastère inférieure, qui reste en ruine aujourd’hui, et gravement endommagé le monastère supérieur, qui a été reconstruit à nouveau.

Du monastère, j’ai marché le long d’un chemin vers la plage. Au point où la Megalopotamos rencontre la mer, il ya une petite lagune entourée d’une forêt de palmiers. En Août 2010, un dimanche matin, la forêt de palmiers a pris feu et les palmiers ont été réduits en cendres. Le vent était terrible ce jour-là, de tel sorte qu’ il a rendu la tâche des sapeurs-pompiers très difficile. À un moment donné, même le monastère a été menacé par le feu, mais un changement dans la direction du vent l’a sauvé. Les dommages étaient étendus, mais deux ans plus tard, les palmiers semblent avoir assez bien se récupéré. Je peux affirmer qu’ils sont bien vivants!

Le paysage, la forêt de palmiers, le lagon et la plage avec un fond de falaises abruptes est magnifique et j’ai beaucoup apprécié de passer l’après-midi sous un parasol et de plonger dans la mer comme il me plaisait.

Si vous voulez visiter la belle Preveli et souhaitez reproduire cet itinéraire, je recommande fortement d’approcher  Karma Travel  pour organiser vos transferts (et du logement si vous choisissez de passer la nuit dans la région). Je ne pouvais pas louer une voiture moi-même parce que j’avais oublié de porter mon permis de conduire, mais la route est cahoteuse et la section où nous sommes allés à travers la gorge en voiture a été très dur et m’a coupé le souffle plusieurs fois. Je ne peux pas m’imaginer comment j’aurait fait sans un chauffeur pour la journée!

%d blogueurs aiment cette page :