Cap Sideros

Cap Sideros, Crete, Grece. Karma Travel creteisparadise.wordpress.com

Le Cap Sideros est dans le coin nord-est de la Crète. L’endroit est magnifique et sauvage. La côte est bordée de rochers balayées par les vents et une mer agitée. Dans le coin le plus éloigné de la péninsule est un phare construit par des français. La région est également connue sous le nom Agios Isidoros en l’honneur d’une église qui était autrefois construit par un moine. L’église d’Agios Isidoros a était sa façon de montrer sa gratitude pour avoir survécu après avoir dérivé pendant plusieurs jours.

Il ya aussi les vestiges d’un ancien temple à la déesse Athéna, qui a été détruit par un tsunami provoqué par l’éruption d’un volcan à Santorin dans l’Antiquité. En témoignage de la mer dangereuse et imprévisible de ce côté de la Crète, vous pouvez voir les restes de plusieurs naufrages. Ceux-ci apparaissent à la surface de temps en temps et donnent l’impression d’être des baleines échouées.

Dans les collines et les montagnes, le terrain est tout à fait stérile, principalement en raison des forts vents. Mais précisément à cause de ces conditions difficiles, il y a des plantes étranges et merveilleuses dans la région, qui est protégé par le programme Natura 2000. Même si la terre est aride, elle est parsemée de touffes d’herbes telles que le thym, la sauge et la marjolaine. Il y a des oliviers aussi (encore remplis d’olives mûres en train de noircir). Dans cette région, il est possible de voir des aigles, des vautours et des faucons si l’on est attentif, perspicace et patient.

A l’est il ya une plage avec des palmiers appelé Vai, laquelle est très populaire auprès des touristes. Les palmiers dans ce domaine (Phoenix theophrastii) sont originaires de Crète, et se trouvent principalement dans Vai et Preveli (voir Preveli, la vrai Palm Beach, dans un épisode précédent de ce blog). Malheureusement, les palmiers de Vai souffrent au jour d’hui d’une invasion de charançons rouges, et ces insectes sont en train de ravager la forêt de palmiers. Malgré la peste, la plage à Vai  est belle et à certains moments de l’année vous pouvez venir observer des oiseaux migrateurs. Il y a même des flamants roses, mais cette fois j’ai raté …

La région est près de l’aéroport de Sitia, et c’est sûr que ce terroir vierge ne va pas durer beacoup de temps. Un tribunal a accordé à une société de développement le droit de construire dans la région. Il y aura des grands complexes hôteliers et terrains de golf, apparemment sous l’accord de gérer la zone sous un regime de développement durable  afin de ne pas perdre sa biodiversité.

Si vous êtes intéressé à visiter cette belle région et d’admirer sa beauté naturelle, venez vite! Contactez Karma Travel pour organiser votre voyage. Son personnel amical peut engager les transports nécessaires et vous informer sur les plus beaux endroits où il faut aller pour voir la beauté naturelle de cette région. Si vous venez au printemps, vous aurez le plaisir d’admirer une grande variété de fleurs sauvages et des vues fabuleuses. Il sérait conseillé d’avoir un guide local pour profiter plus du voyage et avoir la chance d’apprendre sur la biodiversité de la Crète. Karma Travel peut engager un guide pour votre voyage.

Publicités

Gortyne

rGortyna, Crete

Au-delà des belles collines couvertes d’oliviers, qui vont bientôt être racoltées, je suis arrivé à Gortyne. Nous sommes accueillis par des grandioses statues dans un musée en plein air.  Le musée est  juste a coté d’une basilique byzantine datant du cinquième siècle dédiée à Agios Titus (le premier évêque de la région, et également le destinataire de l’une des épîtres de St Paul qui sont contenus dans le Nouveau Testament).

Il y a aussi un platane avec une plaque qui indique aux visiteurs que c’était sous cet arbre que Zeus séduit Europa. C’était à cause de ce fait que l’arbre reste toujours vert pour commémorer leur amour.

Traversant la route, j’ai passé un bosquet d’oliviers et puis trouvé les ruines de ce qui a du être une ville spectaculaire. Les archéologues ont établi que le site a été habité depuis le néolithique. En me promenant le long des chemins qui croissent le site, je ne cesse pas de me sentir partie d’une histoire millenaire. Il ya des morceaux des ruines excavées le long du chemin, et j’ai un bon sens de que mes pas résonnent ceux des anciens habitants de cette ville. Les fouilles continuent sur le site. En fait, on me dit,  l’année dernière les archéologues ont déterré quelques statues énormes, des lampes et des dalles sculptées avec des scènes de batailles et des mythes juste à l’Odéon.

Derrière l’Odéon, il y a un document très important conservé dans la pierre. Le mythe du roi Radamanthus et son code de loi, dont j’ai parlé dans un post précédent, devient un passage de l’histoire à Gortyne: sur un mur derrière l’Odéon est un ancien code de droit qui remonte au 6ème siècle avant JC.

Le Code de Gortyne, affiché derrière le théâtre, est écrit en grec dorien. Le texte est écrit de droite à gauche, puis la ligne suivante de gauche à droite, et ainsi de suite. En effet, le lecteur doit lire à l’envers chaque autre ligne! Le code décrit les relations familiales dans cette société, y compris le mariage, le divorce, les successions, les adoptions, et les droits de garde. Il décrit également leur approche à la propriété (y compris l’esclavage comme une forme de propriété à l’époque) et les contrats. Il ne contient pas de lois pénales ou des procédures, ce qui a conduit les archéologues à penser que ce n’est qu’une fraction d’un document beaucoup plus long. Il est également intéressant car il représente une période de transition d’une société matriarcale à une société patriarcale, où les droits des femmes à la propriété et à l’héritage ont subi le passage à une position moins favorable. Néanmoins, ces lois permettaient aux femmes de maintenir le droit à leur part des biens après un divorce ou après veuvage, et reconnaissaient le droit des femmes de posséder des biens indépendamment de leurs maris.

Le code, qui se trouve dans le tunnel derrière le théâtre, a été préservée quand les pierres des anciens bâtiments helleniques ont été réutilisés par les romains pour construire leurs propres. Certaines parties ont été soigneusement conservés et restaurés lorsque trouvés dans les fouilles. Par example, quelques dalles ont été trouvés en creusant un moulin à eau.

Gortyne était la ville crétoise la plus importante du temps des Romains. Quand ils ont envahi l’île, cela est devenu la capitale de l’île. Les ruines romaines sont impressionnants. Il y a la résidence du gouverneur romain de la Crète et de Cyrène, le préteur, qui remonte au 1er siècle après JC. Il ya aussi des bains, un sanctuaire dédié à Auguste, une cour de justice, et un temple dédié aux Nymphes, qui jugeant par la taille de sa citerne, doit avoir eu des fontaines fabuleux. La ville romaine a dû être très impressionnant. Elle a été détruite en 825 quand les envahisseurs andalous ont pris l’île et détruit Gortyna lorsque ses dirigeants ont refusé de se rendre.

Il ya aussi une acropole sur la colline d’Agios Ioannis, qui est considéré comme faisant partie de Gortyne. Cela semble avoir été «terre sainte» pendant une longue période. Il y a des preuves de l’activité humaine ici à l’époque néolithique. Un temple dédié à Athéna a été érigé ici;  à l’époque byzantine, une basilique a été construite sur le site. Il y a aussi les vestiges d’une forteresse romaine, construite au 7ème siècle.

Si vous souhaitez visiter ces sites, prenez contact avec Karma Travel pour organiser votre transport et une visite guidée, ainsi que l’hébergement dans la région. Ils seront en mesure de vous conseiller comme seuls des experts locaux peuvent!  Pensez aussi  à faire visite des bosquets d’oliviers dans cette saison de récolte.  Karma Travel peut aussi vous conseiller et tout organiser!

Olives merveilleuses

Olives, Crete

Les olives sont vraiment partout en Crète. Vous allez les voir comme entrées ou mezedes, vous trouverez une grande variété d’entre eux sur les marchés, et vous marcherez au milieu des oliviers presque partout si vous vous aventurez à la campagne. L’huile d’olive aura été utilisé pour préparer la plupart des aliments que vous mangerez en Crète, et vous trouverez des magasins dédiés à la vente des produits artisans fabriqués à partir de bois d’olivier, et aussi des cosmétiques, crèmes et savons fabriqués à partir de l’huile merveilleuse.

L’huile d’olive a été une fois considéré sacré. Il a été utilisé pour oindre les rois et les athlètes de la Grèce antique. L’huile d’olive était le combustible alimentant la «flamme éternelle» des Jeux Olympiques de l’Antiquité, et les vainqueurs des Jeux étaient couronnés de feuilles d’olivier.

Des scriptures en linéaire B ont été déchifrés et prouvent que d’aussi loin que 3000 ans avant JC, les olives ont été cultivées commercialement en Crète. En fait, ils peuvent avoir été la source de la richesse de la civilisation minoenne.

Restes fossilisés d’oliviers ont été datés de 37.000 ans d’antiquité en Grèce; curieusement, ces restes ont été trouvés avec les larves de la mouche blanche fossilisée, une peste qui continue d’affliger les arbres à ce jour. Les arbres sont si robustes et résistants qu’ils peuvent devenir millenaires. En fait, un olivier en Crète a été prouvé d’éxister depuis au moins 2.000 ans.

Les olives sont récoltés à l’automne et l’hiver. Ils peuvent être ramassés à différents points dans leur processus de maturation, que ce soit vert ou noir, ou quelque part entre les deux couleurs. Lorsque les olives vertes sont cueillies, il est généralement fait en Septembre. Si on les laisse virer au noir, ils seront normalement prises entre Novembre et Janvier.  Les méthodes pour les récolter vont de secouer l’arbre, à l’aide de filets, puis aux outils électriques. Lorsque le terrain est montagneux, ou quand les olives sont destinés à devenir des « olives de table », qui ne doivent pas être abimés, puis ils sont ramassés à la main.

Les olives sont naturellement améres. Si vous allez à la campagne, ne vous sentez tenté de les piquer et manger ensuite. N’importe quel beau arbre vous rencontrez dans votre marche, le goût des olives recemment récoltés est vraiment terrible, et ils sont vraiment dures! Une fois recueillies, elles doivent être lavées à fond pour enlever une protéine qui les rend améres. Puis ils sont traités avec du sel ou de la saumure pour les rendre comestibles. Différents types de traitement se traduissent en goûts et consistances différents.

Si vous souhaitez visiter la Crète au cours de la récolte des olives et vous voulez voir le processus de préparation des olives et aussi la production artisanale d’huile d’olive avec les méthodes traditionnelles, contactez Karma Travel! Cela peut être un voyage vraiment gourmand!

%d blogueurs aiment cette page :