Lefka Ori

Lefka Ori, Crete, Grece, Karma Travel, creteisparadise.wordpress.com

J’ai passé beaucoup de temps à randonner autour et à travers ces montagnes, alors j’ai pensé qu’elles méritaient un épisode de ce blog. Les majestueuses Montagnes Blanches (Lefka Ori) se trouvent à l’ouest de la Crète. Elles sont aussi connues comme Madares (montagnes chauves). En fait, le nom des «montagnes chauves» se réfère à une partie considérée comme «haut désert», un phénomène unique dans l’hémisphère nord, parce qu’il se situe à une altitude de 1.800 m. Cette zone se trouve dans la partie centrale et sud des Lefka Ori, et vous pouvez entrer par Anopolis.

Ces montagnes sont faites de calcaire. Par conséquent, à partir d’une distance, elles apparaissent blanches ou bleues (ou roses, si le soleil coup à un angle particulier et vous êtes rapide avec l’appareil photo!) Le « blanc » se réfère également au manteau neigeux qui pèse sur les montagnes en hiver.

Le sommet est Pachnes, dont le nom signifie « brouillard ». Cette montagne a environ 2.500 m d’altitude. Il y a également le Mont Ida et Psiloritis, dont j’ai déjà parlé dans ce blog. Il ya aussi environ 50 falaises dans ces montagnes. Le plus célèbre est les Gorge de Samaria. Il ya aussi ces de Agia Irini et d’Imbros, mentionnées auparavant.

Les falaises, les montagnes et les plateaux qui sont entre elles sont tous parfaits pour la randonnée. En fait, le sentier européen E4 croise ces montagnes. Au cours du printemps et de l’été, la végétation est quelque chose à voir, d’autant plus qu’il ya un certain nombre de fleurs uniques à cette région. En hiver, toutefois, il est recommandé que seuls les randonneurs et les alpinistes expérimentés viennent à Lefka Ori, car il peut être dangereux.

Planifiez votre prochain voyage en Crète, y compris les randonnées pour le printemps ou l’été aux Lefka Ori! Contactez Karma Travel pour qu’ils vous conseillent sur les excursions et les visites guidées où vous pourrez admirer la beauté des Lefka Ori et aussi apprendre davantage sur la flore et la faune de la région. Vous serez impressionné!

Kato Zakros

Kato Zakro Archaeological Site

Une route longue et sinueuse déscends de Zakros, à travers un terrain accidenté et bordée de cailloux. En mi-chemin, l’horizon devient une série de montagnes. Je peux voir le visage rouge du Gorge de Zakros qui se profile à travers des falaises au premier plan. Sans doute, je voudrai faire de la randonnée à Zakros, mais pas aujourd’hui, car aujourd’hui, je vais en voiture avec des amis vers un site archéologique à côté d’une plage.

Quand nous sommes arrivés à la plage, nous déscendons de la voiture pour nous dégourdir les jambes un peu. Puis, on s’est arrêté devant un petit groupe de tavernas et en choisit une pour prendre un verre de jus d’orange frais et froid. Je ne sais pas qu’est-ce qu’il y a dans les oranges grecques, mais sa douceur est impossible à reproduire. Je fais une note mentale: il faudra trouver un marché où on vends des oranges grecques quand tu rentreras à Londres.

Les ruines surprennentes d’un palais minoen peut être vues juste au-delà des tavernas. Nous avons décidé d’entrer dans le site archéologique. On aura du temps de revenir aux tavernas et à la plage l’après-midi, lorsque nous avons visité le palais et ses alentours.

Ce site a été découvert par un explorateur britannique, selon on m’a expliqué. David Hogarth a commencé l’excavation d’un groupe de maisons au coin du site autour de 1900, mais une tragédie a subie, et son équipe a dû quitter le projet inachevé. Dans les années 1960, un homme curieux, Nikolaos Platonas, a trouvé quelques pièces de céramique entre la collection d’un ami, et a conclu que tel raffinement ne peut avoir été réalisée que par un atelier royal. Il est obsedé. I pursuit le projet sans renoncer, malgré toutes les difficultés. Apparemment, ses excavations ont touché une vaste zone dés la Gorge de Zakros. La recherche initiale a révélé que quelques-unes des grottes dans les montagnes avait été utilisés pour des enterrements, Platonas a aussi trouvé quelques trésors avant de finalement prouver que son intuition était bonne. Il a fallu trente ans pour achever l’excavation et réveler cet endroit magnifique.

La découverte a été impressionnante. Le palais et son village ont resté intacts malgré le temps.  Ils n’ont pas été attaqués par des pillards. Vaisselles en quartz, belles pièces de faïence, des urnes en ivoire, et des objets en obsidienne, marbre et albâtre, ont été portés à la lumière. Le site semble avoir été abandonnée d’un coup en raison de l’éruption d’un volcan. Ce n’est pas un cas de cadavres pétrifiés surpris par le malheur au milieu de leurs activités quotidiennes. Dans ce cas, apparemment, la population de la ville entière est fuite avant l’approche d’une catastrophe naturelle. Des outils ont été laissés dans les ateliers juste a coté des materiaux a mi transformer. Dans les cuisines, les ustensiles, les casseroles et poêles ont été abandonnés. Dans les temples, des vases sacrés de libation ont été abandonés. Étonnamment, les archéologues ont trouvé un petit bol d’olives conservées presque intactes par la grâce des propriétés minérales de la terre qui les recouvrait pour les 3500 ans. Ils ont aussi trouvé pressoirs d’huile d’olive et du vin, qui temoignent la valeur que ces industries ont eu depuis des millénaires pour les Crétois.

Si vous souhaitez visiter ce site archéologique étonnant, contactez Karma Travel! Ils pourront vous aider à organiser votre voyage:  visites guidés, location de voiture, transferts, et hébergement dans ce domaine de la Crète orientale.

 

%d blogueurs aiment cette page :